Wipolo sur TechCrunch

 

Nous vous avions parlé en fin d’année dernière de Wipolo le compagnon de voyage, hyper pratique, sur mobile. Le principe de base est simple: pour chacune de vos réservations (billets d’avion, nuits d’hôtel, tickets de train…) il suffit de forwarder le mail de réservation reçu (billets et récapitulatifs électroniques) à l’adresse mail@wipolo.com qui extrait alors automatiquement toutes les informations importantes et les centralise sur votre compte accessible via l’application mobile. Fini la fastidieuse tâche d’impression de toute votre paperasse puisque l’ensemble de vos documents devient accessible sur votre smartphone.

Wipolo a, depuis peu, étendu l’expérience avec un site web complémentaire de l’application mobile dont l’objectif est, non seulement, de faciliter davantage l’organisation de vos voyages mais également de rendre l’expérience plus ludique et sociale avec l’intégration de Facebook et d’éléments de gamification.

Commençons par l’aspect social renforcé du service. Celui-ci se matérialise classiquement par le flux d’activité de vos amis, ainsi lorsque les membres de votre réseau créent de nouveaux voyages vous en êtes informé et pouvez, pourquoi pas, leurs conseiller des bons plans. L’intégration de Facebook est également présente avec connect et la possibilité d’inviter ses amis ou encore de partager ses “trips” wipolo sur son profil Facebook. Là où la vision du service devient intéressante c’est sur l’utilisation du social graph.

Facebook possède votre “Social Graph”, Twitter votre “Interest Graph” et bien Wipolo veut construire votre “Travel Graph”. Grâce au couplage des informations “brutes” (horaires, durées, lieux des déplacements) et celles plus sociales, le service compte bien enrichir et faciliter l’expérience utilisateur. De la recommandation de bons plans à l’organisation en groupe, les possibilités sont nombreuses.

L’autre aspect qui saute aux yeux quand on utilise son profil wipolo est définitivement l’aspect “gamification”. La gamification est le fait d’introduire des mécanismes de jeux pour inciter l’utilisateur à participer. Sur Wipolo cela se matérialise par des badges virtuels (popularisés par Foursquare) que l’on débloque en partageant un maximum de voyages, un classement entre amis pour désigner le plus grand aventurier ou encore par une barre de pourcentage qui se remplit au fur et à mesure  de nos partages sur le site (à la LinkedIn).

Au final je trouve l’approche de Wipolo très intéressante, le couplage application mobile hyper pratique avec un profil web plus orienté social/ludique permet à tous les types de voyageurs de s’y retrouver. Le “Travel Graph” que le service français veut construire me semble également très pertinent même si pour l’instant son implémentation reste très classique sur le site. Le potentiel d’apporter conseils de voyages, recommandations et informations importantes (billets électroniques, retards d’avions, réservation d’hôtels, taux de change etc…) unifiés sur un même service est une belle promesse à laquelle la startup française s’attaque déjà bien.

 

Source : TechCrunch