Télécom Technologies Transfert (3T) expliqué sur 01netPro.fr

La société de capital risque Télécom Technologies Transfert (3T) vient officiellement d’être lancée. Son objectif est de financer de jeunes sociétés innovantes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans une fourchette de 300 000 euros à 1,5 million d’euros. Pour les projets nécessitant par la suite plus de fonds, des co-investissements seront mis en œuvre lors d’un second tour de table.

Ce nouveau fonds d’amorçage a deux actionnaires principaux, qui apportent 10 millions d’euros chacun. Il s’agit de CDC Entreprises, filiale de la Caisse des dépôts, dans le cadre des investissements d’avenir, et le FEI (Fonds européen d’investissement). L’Institut Télécom, troisième actionnaire minoritaire avec 300 000 euros, fera le lien entre les start up issues de ses incubateurs et la société de capital risque.

Un accompagnement dans la durée

L’institut aura pour rôle d’étudier les dossiers dans la durée. Gilles Debuchy, codirigeant de 3T, explique : « Nous voulons accompagner progressivement les sociétés et ne pas  imposer les technologies au marché. Nous sommes dans une logique de proximité. » Philippe Letellier, directeur scientifique adjoint de l’Institut Télécom complète : « Nous voulons être présents très tôt dans les projets, avant même que la société n’ait germé, pour savoir à quel moment il sera pertinent d’investir. » Objectif affiché : gérer un portefeuille d’une vingtaine d’entreprises innovantes.

Un premier investissement solidaire

Gilles Debuchy expliquait lors du lancement : « L’amorçage n’a pas bonne réputation dans la communauté financière ces temps-ci. Nous pensons au contraire que c’est le moment d’en faire : les technologies telles que l’open source et le cloud diminue le coût d’entrée pour une start up. »
Fin 2010, la société Recommerce Solutions est la première à avoir bénéficier du fonds 3T, pour un montant de 350 000 euros. Orientée vers le développement durable, elle a mis en place un service gratuit de reprise et de recyclage de téléphones portables. Après évaluation de la valeur du produit recyclé, un don est fait à une association.
Source : pro.01net.com