Et maintenant des logements chauffés gratuitement grâce à des ordinateurs ! (via capital.fr)

La Ville de Paris et son bailleur social Elogie-Siemp sont en phase d’achèvement de la rénovation énergétique d’une résidence de 79 logements, qui bénéficient désormais d’un chauffage gratuit, grâce à une technologie innovante et respectueuse de l’environnement.

Et si nos logements étaient bientôt tous chauffés par des ordinateurs ? C’est le pari de l’entreprise française Qarnot Computing, qui valorise la chaleur perdue des serveurs informatiques pour chauffer des bâtiments. Sa solution : le QH-1, un radiateur-ordinateur embarquant des microprocesseurs, branché à Internet grâce à la fibre optique et dont la capacité de calcul est mise à disposition d’entreprises du secteur bancaire, de l’imagerie 3D ainsi qu’à des instituts de recherches. En réalisant ces calculs à distance, les radiateurs montent en fréquence et en température, ce qui leur permet de chauffer les logements dans lesquels ils sont installés. Sorte de datacenter décentralisé, déguisé en une multitude de radiateurs, cette solution innovante s’avère parfaitement vertueuse pour l’environnement, puisqu’elle permet de récupérer 99,8% de la “chaleur fatale” – c’est-à-dire une chaleur qui serait perdue en temps normal – générée par ces ordinateurs. Un dispositif similaire a également été développé sur des chaudières, pour la production d’eau chaude sanitaire.

Le procédé a séduit la Ville de Paris et le bailleur social Elogie-Siemp, qui ont intégré 304 de ces radiateurs numériques dans une opération de réhabilitation d’envergure, dans le 11e arrondissement de la capitale. Objectif initial : réduire de moitié la consommation énergétique de la résidence, qui compte 79 logements. Pour ce faire, le bâti a subi un véritable lifting : ravalement des façades avec isolation thermique par l’extérieur, remplacement des menuiseries, création d’un système de ventilation et réfection de la toiture-terrasse, entièrement végétalisée pour l’occasion.

>> A lire aussi – Projet de loi climat : les mesures de la convention citoyenne qui concernent votre logement

Et, pour finir, installation des fameux radiateurs-ordinateurs. “Nous souhaitions tout d’abord diminuer la consommation du bâtiment, mais aussi son empreinte carbone, en trouvant une alternative performante au chauffage tout électrique”, explique Yann Miginiac, directeur technique et réhabilitation de Elogie-Siemp. Le projet est une réussite, puisque le bâtiment a fait un saut de deux classes énergétiques à l’issue des travaux.

LA SUITE ici : https://www.capital.fr/immobilier/et-maintenant-des-logements-chauffes-gratuitement-grace-a-des-ordinateurs-1391704